Clermont-Ferrand

Clermont-Ferrand :

Dans un environnement d’exception, au pied du puy de Dôme, et à deux pas du plus grand Parc Naturel français, le Parc Naturel des Volcans d’Auvergne, et de Vulcania, Parc Européen du Volcanisme, CLERMONT-FERRAND constitue l’étape privilégiée. Son emplacement est stratégique : au cœur de la France et à la croisée des axes de l’Europe, entre pays du Nord et ceux du Sud.

Dans son cadre unique de volcans et de nature, à 358 mètres d’altitude, CLERMONT-FERRAND est une ville active de presque 143.000 habitants et près de 300.000 avec les 21 communes qui forment l’agglomération. Préfecture du département du Puy-de-Dôme et de la Région Auvergne, elle s’affirme avec évidence comme la métropole régionale, dont la plupart des organes directeurs siègent à CLERMONT-FERRAND.

Ville universitaire, elle accueille près de 36.000 étudiants répartis en particulier dans les deux Universités : l’Université d’Auvergne et l’Université Blaise-Pascal.

Des établissements de recherche et le pôle technologique CASIMIR (Centre d’Appui et de Stimulation des Industries par les Moyens de l’Innovation et de la Recherche) établissent des liens étroits avec le monde de l’industrie. Au total, 6.000 chercheurs dans les secteurs public ou privé sur l’agglomération clermontoise travaillent à l’université ou pour l’industrie.

Les entreprises clermontoises concentrent leurs compétences dans cinq grands secteurs d’activité :

  • Le Caoutchouc avec le leader mondial du pneumatique, MICHELIN, dont la ville est le berceau et où se trouvent le siège social, les centres de recherche et d’essais.
  • La Métallurgie et la Mécanique avec les aciers spéciaux d’Aubert et Duval, les alliages performants de Péchiney Rhénalu, les Ateliers de Construction du Centre (maintenance du matériel de la SNCF et de la RATP), l’Atelier Industriel de l’Aéronautique (maintenance des appareils d’aviation militaires).
  • La Pharmacie et les Équipements médicaux avec le Groupe MSD CHIBRET, implanté à Riom et RETI, spécialiste du cardio-vasculaire.
  • L’Agroalimentaire avec le Groupe LIMAGRAIN, l’un des tout premiers leaders mondiaux de semences et le groupe DANONE avec les eaux de Volvic et du Mont-Dore.
  • L’Imprimerie et la Papeterie avec l’Imprimerie nationale de la Banque de France.

Des entreprises du tertiaire spécialisées dans la maintenance électronique, bureautique se sont installées dans le Parc Technologique de La Pardieu qui regroupe plus de 170 entreprises et le Lycée Technique La Fayette. La pépinière Pascalis accompagne le mouvement de création des entreprises des technologies de l’information et de la communication.

CLERMONT-FERRAND pense aussi à distraire ses habitants et visiteurs. Les plus grands noms de la danse, du théâtre, du lyrique, du rock ou du jazz font ici une halte au cours de leurs itinéraires. La ville s’est imposée comme la capitale du Court Métrage dont le festival attire chaque année des réalisateurs et visiteurs de plus en plus nombreux et de plus en plus cosmopolites.

La Comédie de Clermont-Ferrand/Scène nationale, propose un foisonnement de créations contemporaines de qualité. Les Escales clermontoises affichent une saison théâtrale ouverte au plus grand nombre.
La Saison Lyrique convie des artistes de renom international. Jazz en Tête reçoit les jeunes révélations et les grands noms du jazz pour le plus grand plaisir des amateurs. Europavox réunit 3 jours par an le meilleur de la scène européenne. Les musiques actuelles ont leur ancrage à la Coopérative de Mai, l’une des premières salles de France pour sa programmation inventive.
Le Zénith d’Auvergne permet d’accueillir des spectacles de grande ampleur.

Ville sportive, 15 équipements sportifs de premier plan, 34.000 licenciés, 524 associations ou sections sportives… Des chiffres qui soulignent l’importance de la pratique sportive des Clermontois et la vitalité des clubs. Une dynamique développée sur tous les terrains : grands équipements et de proximité, soutien aux clubs, organisation d’événements. L’organisation de nombreux championnats de France, championnats d’Europe et championnats du monde cultive l’image d’une métropole sportive. Le titre de Champion de France de rugby en 2010 a couronné l’équipe de l’ASM Clermont Auvergne.

CLERMONT-FERRAND séduit les passionnés d’histoire et de patrimoine avec sa cathédrale gothique et sa basilique romane Notre-Dame-du-Port, inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco et entièrement restaurée, ses fontaines et les hôtels Renaissance des quartiers historiques de CLERMONT et de MONTFERRAND, témoins d’un long et riche passé.

 

Les incontournables

La Cathédrale

Le chantier de l’actuelle cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption débute en 1248, sous la conduite de l’architecte Jean Deschamps et l’épiscopat d’Hughes de La Tour. Elle s’élève sur l’emplacement d’églises antérieures comme l’atteste la crypte. Il fallut 7 siècles pour l’achever, avec de longues interruptions de chantier. C’est Viollet-le-Duc, au XIXe siècle, qui construit les 3 travées, le portail et les flèches Ouest. Elle se caractérise par l’emploi de la pierre de lave, dont c’est la première utilisation d’ampleur. Dans l’ensemble, la cathédrale s’inspire du gothique rayonnant d’Ile de France. Elle est l’écrin d’un ensemble unique de vitraux, dont des lancettes romanes, et de peintures murales.

Ouverte de 7h30 à 12h et de 14h à 18h les jours ouvrables, de 9h30 à 12h et de 15h à 19h30 les dimanches, fêtes et fériés. Au programme des visites guidées de l’Office de Tourisme.

Notre-Dame-du-Port

Inscrite par l’Unesco au Patrimoine mondial, la basilique Notre-Dame-du-Port transporte le visiteur dans les enchantements de l’art roman.
Ce haut-lieu de l’architecture et de la sculpture recèle d’authentiques chefs-d’œuvre.
Sa restauration totale est une renaissance… La basilique a été construite dans le premier tiers du XIIe siècle en arkose blonde. Sa restauration s’est achevée en décembre 2008. Une nef couverte d’un berceau lisse est flanquée de deux bas-côtés à grandes arcades et tribunes. Le choeur est entouré d’un déambulatoire à chapelles rayonnantes. Remarquables sont le traitement pyramidal du chevet, le programme sculpté du portail sud et les chapiteaux, en particulier les 4 chapiteaux historiés du choeur. Le badigeon « jonquille » a restitué l’unité des volumes intérieurs et mis en valeur les vitraux du XIXe siècle. Plusieurs chefs-d’oeuvre dans la basilique dont une Vierge allaitant (XIV-XVe) et une Annonciation de Philippe de Champaigne.

Ouverte de 8h à 19h. Belvédère sur le chevet 1, rue Robertus, ouvert de 14h à 17h et du 1er juillet au 31 août de 10h à 17h. Au programme des visites guidées de l’Office de Tourisme.

Montferrand

Le secteur sauvegardé de Montferrand est l’un des plus anciens de France.
Ville distincte de Clermont à l’origine, Montferrand a conservé son plan médiéval en bastide et de remarquables hôtels particuliers.
Au fil des rues, un répertoire de demeures urbaines de la période romane au XVIIIe siècle. La mise en valeur des remparts se poursuit…
Au XIIe siècle, les comtes d’Auvergne fondent Montferrand, à 4 km de la cité épiscopale de Clermont. L’empreinte médiévale est toujours lisible. En effet, la cité a conservé son plan orthogonal inspiré des bastides du sud-ouest de la France et des demeures du Moyen Âge, en particulier la Maison de l’Éléphant. La comtesse G. y transfère la cour des Aides et la ville prospère. Les notables font construire de belles demeures. La concentration d’hôtels particuliers des XVe et XVIe siècles est remarquable : hôtels de Fontenilhes, Fontfreyde, d’Albiat…Il fallut deux édits royaux, en 1630 et 1731, pour parvenir à l’union de Montferrand et de Clermont, union effective dans les faits au XXe siècle.

Place de Jaude

Le cœur de la cité bat dans ce lieu depuis l’Antiquité.
Monuments, statues et grands magasins l’ornent et l’animent.
La place de Jaude version XXIe siècle offre au piéton une subtile alliance entre fontaines résurgentes, magnolias, tulipiers et minéraux choisis.
En regardant passer le tramway Fleur de lave…
L’épicentre de la ville est bordé de plusieurs monuments de différentes périodes. L’église Saint-Pierre-des-Minimes a été construite au XVIIe siècle dans un style jésuite et couronnée d’un dôme au XIXe siècle. Le théâtre est érigé aussi au XIXe siècle, à partir d’une ancienne halle aux toiles. Du début du XXe siècle date le grand magasin surnommé « les galeries de Jaude », d’une typologie venue des célèbres exemples parisiens. Deux statues se dressent sur la place : le général Desaix de Nanteuil et le Vercingétorix de Bartholdi. La place a été réécrite avec élégance au XXIe siècle et accueille la ligne de tram. La place de Jaude est le rendez-vous idéal pour toutes sortes d’emplettes.

Le puy de Dôme

Volcan mythique, classé Grand Site de France, le puy de Dôme est situé à deux pas de la ville.
Depuis son sommet (1.465 m), le panorama à 360° sur la chaîne des Puys est unique.
Ici se croisent cultes, sciences et exploits sportifs dans sa longue histoire.
Indispensable étape touristique…
Le puy de Dôme, volcan de type péléen et symbole du département règne du haut de ses 1.465 mètres sur la chaîne des Puys et ses 80 volcans. Situé à une dizaine de kilomètres à l’ouest de Clermont-Ferrand, il est la figure emblématique de tout le département auquel il a donné son nom en 1791. En raison des travaux pour l’aménagement du panoramique des Dômes, l’accès au sommet se fera uniquement à pied par le chemin des Muletiers depuis le col de Ceyssat. L’ascension dure 45 minutes (dénivelé de 350 mètres). Deux parkings sont mis à votre disposition. Les cyclistes ne pourront pas accéder au sommet pendant toute la durée des travaux Ce célèbre volcan est classé Grand Site de France.

Visites :
Au sommet: Visites guidées gratuites : « à la découverte du puy de Dôme » De sa formation volcanique aux exploits sportifs, conquête permanente de ce symbole à forte identité locale, sans oublier son histoire et la lecture des paysages qui s’offrent à vous, vous partagerez l’âme du site dans son intégralité. les weekends, jours fériés et ponts de mai, juin et septembre, octobre de 14h à 17h30 tous les jours en juillet et août, de 11h30 à 18h point de rendez-vous : la salle pique-nique.

Vulcania

Le Parc européen du Volcanisme révèle le monde fascinant des volcans et des mystères de la terre.
De saisissantes reconstitutions côtoient onze attractions spectaculaires.
À seulement 15 km de Clermont-Ferrand, pour explorer la terre grandeur nature…
Vivez l’Aventure de la Terre ! Vulcania vous propose de partager en famille ou entre amis des émotions uniques dans le cadre naturel spectaculaire des Volcans d’Auvergne. Devenez explorateur pour percer et comprendre les mystères de la Terre, affronter la puissance des volcans et les forces de la nature. Découvrez dans cette aventure les beautés et les fragilités de notre planète. Rides, plateformes dynamiques, films 5D et technologies hightech vous accompagnent pour vibrer au rythme de la Terre avec des attractions et animations 100% intenses. A Vulcania, tout comprendre devient captivant… Deux nouveautés en 2011: avec « MISSION TOBA » et « LES DIABLES DES VOLCANS »

Visites :
Avec des nouvelles attractions depuis 2007 riches en sensations, Vulcania vous invite à partager l’extraordinaire histoire des volcans, des sciences de la Terre et des forces de la nature.

Gergovie

Tout droit sorti de nos livres d’histoire, le site de Gergovie commémore l’illustre victoire de Vercingétorix sur Jules César en 52 av. J.-C.
Le plateau de Gergovie est un lieu de balade en famille très agréable, idéal pour faire virevolter les cerfs-volants.
Aux portes de Clermont-Ferrand…

Situé à une dizaine de kilomètres au sud de Clermont-Ferrand, sur la commune de La Roche-Blanche, le site de Gergovie se présente sous la forme d’un vaste plateau de 96 hectares. Résultat d’une inversion de relief à partir d’une coulée issue de la chaîne des Puys, ce belvédère naturel d’une hauteur de 744 m domine l’agglomération clermontoise et les plaines environnantes. Au Ier siècle avant notre ère, le plateau de Gergovie était un vaste oppidum, place forte qui réunissait habitat, fonctions défensives, politiques, économiques et religieuses. Depuis plus de 2000 ans, l’unique défaite de Jules César durant la Guerre des Gaules assure sa renommée.

Vercingétorix

Le vainqueur de César est honoré sur la place de Jaude, dans l’axe du puy de Dôme.

Ce hardi Gaulois, glaive au point sur son cheval cabré, est l’œuvre de Bartholdi, à qui l’on doit aussi la statue de la Liberté à New York…
C’est en 1903 qu’est installée la statue de Vercingétorix sur la place de Jaude, pour commémorer la victoire du jeune chef gaulois sur César en 52 avant J.-C. Elle est l’oeuvre de Bartholdi, à qui l’on doit aussi le Lion de Belfort et la Liberté de New York. Le projet remonte en fait aux années 1870, comme en témoignent les maquettes conservées au musée d’art Roger-Quilliot. Cette statue équestre en bronze est juchée sur un haut socle. Vercingétorix dresse son glaive sur une cheval cabré, un soldat romain mort à ses pieds. Le dynamisme du groupe est talentueux. L’inauguration présidée par le président du conseil Emile Combes fut triomphale. Vercingétorix est l’une des mascottes de la ville. Au programme des visites guidées de l’Office de Tourisme.

 

La gastronomie

L’eau à la bouche pour des idées gourmandes à choisir sur les étals des marchés ou les commerces…
La gastronomie clermontoise se confond dans l’ensemble avec la cuisine traditionnelle de l’Auvergne, élaborée à partir de produits du terroir. Cette cuisine date du XIXe siècle avec la généralisation de l’emploi de la pomme de terre et de l’engraissage des porcs. Qui ne connaît pas les fines charcuteries d’Auvergne, les truffades ou autres aligots ? La réputation des fromages d’Auvergne, dont cinq d’appellation d’origine contrôlée (AOP), est internationale : « le saint-nectaire qui est le meilleur fromage du monde » écrivait Alexandre Vialatte, le cantal, le salers, la fourme d’Ambert et le bleu d’Auvergne.

L’accommodation des fruits en pâtes, fruits confits et confitures est plus spécifiquement clermontoise. Les champs d’angélique, cultivés à Montferrand, n’existent plus que dans notre mémoire. Mais la fabrication des pâtes de fruits demeure une tradition vivace, qui est exportée dans le monde entier.

Les confitures sèches de Clermont-Ferrand étaient déjà renommées sous le règne de Louis XI. C’était le cadeau attendu par les personnalités de passage. En 1629, le Cardinal de Richelieu en visite dans la région, reçoit comme présent six grands et beaux coffrets contenant cent trente trois livres d’abricots confits. Plus tard, à Vichy, Madame de Sévigné, lança la mode des fruits confits. Mais l’âge d’or pour les confiseurs fut surtout le Second Empire, grâce en particulier au duc de Morny. Il transforma des centaines d’hectares en champs d’expérience pour une industrie sucrière, l’actuelle sucrerie de Bourdon.

La culture viticole débuta dès l’époque gallo-romaine, prit son essor tout au long du Moyen Âge et connut son apogée dans les années 1890 avant le désastre du phylloxéra. Des efforts considérables ont permis le renouveau du vignoble auvergnat. Les côtes d’Auvergne génériques et les crus de Boudes, Châteaugay, Corent, Chanturgue, Madargue et le Saint-Pourçain dans le Bourbonnais sont issus de cépages gamay, pinot noir pour les rouges et les rosés et de cépage chardonnay pour les blancs. C’est en 2009 que le Saint-Pourçain décroche son appellation d’origine protégée.